Catégorie Extension

Lieu
Gent
Client
Kunstencentrum Vooruit vzw
Architecte
Dial Architects, arch Geert LM Pauwels
Bureau d’études en stabilité
Sileghem & Partners
Bureau d’études en énergie
Bovdens
Surface bâtie
275 m²
Surface habitable
692 m²
Date de réception
2019
Utilisation du bois
CLT, murs et toits inclinés
Volume de bois utilisé
70 m³
Documents
[PDF] 4_3Prix_EXT6_Plans

Centre des Arts Vooruit
“Magasin de bonbons”
[3e prix]

Crédits photographiques : Dial Architects

Architecture et implantation

Au cours des 25 dernières années, le Centre des arts Vooruit est devenu une institution artistique internationale de premier plan. La forte croissance, l'évolution des besoins sociaux et la rénovation urbaine radicale dans son voisinage immédiat ont nécessité un plan directeur global pour l'ensemble des futures infrastructures. Au cours des trois dernières décennies, le Vooruit s'est principalement concentré sur la restauration de cet immense monument. En plusieurs phases, le bâtiment d'une superficie de 20 000 m2 a été progressivement restauré et, dans la mesure du possible, doté de nouvelles techniques et d'installations contemporaines.

Le plan directeur développé par Dial Architects est basé sur la vision large de Vooruit et sur le rôle qu'un centre d'art doit remplir dans le cadre de sa mission artistique, dans le contexte urbain et dans le domaine public. Le quartier du centre de Gand, dans lequel le Vooruit occupe une position très centrale, va changer d'aspect de manière très radicale au cours des dix prochaines années. Le “Kunstenkwartier”, comme on appelle ce quartier, est en train de subir une véritable métamorphose. Cela oblige le Vooruit à mener une réflexion approfondie sur son urbanisme, sa fonction de bâtiment et son rôle social en tant que centre de rencontre.

Le plan directeur se greffe sur la politique à trois volets que le Vooruit poursuit en matière d'infrastructure et dans laquelle nous distinguons trois piliers :

1) la restauration en mettant l'accent sur un programme d'entretien proactif et durable.

2) la rénovation en mettant l'accent sur l'adaptation du bâtiment et de son infrastructure aux nouveaux besoins de l'exploitation artistique, de la technologie scénique professionnelle, des réglementations intégrées actuelles en matière de sécurité et d'environnement et du confort moderne et responsable du public.

3) l'exploitation quotidienne, en mettant l'accent sur l'entretien préventif et curatif quotidien par une équipe interne multidisciplinaire de technologie du bâtiment.
Dans une première phase, la terrasse et la remise à vélos ont été construites dans le prolongement du café du Vooruit. Plus tard, les bureaux situés à l'arrière du site ont été entièrement rénovés et agrandis au moyen d'un toit en bois. Dans chaque phase, la mise en œuvre de stratégies durables est cruciale. De nouveaux espaces extérieurs sont constamment créés, une intégration verte est en place et seuls des matériaux de construction écologiques sont utilisés. Dans la phase finale du plan directeur, les nœuds techniques des installations et des théâtres ont été démêlés, un accueil convivial a été créé et les studios des artistes ont été agrandis. Ces studios ou “résidences” constituent une dernière extension du Centre des Arts et ont été construits en CLT.

Il y a quelques années, le Vooruit a pu réaliser l'achat d'un bâtiment voisin appelé la confiserie. L'extension du Vooruit avec un nouveau “magasin de bonbons” a offert une occasion unique de résoudre une fois pour toutes un certain nombre de nœuds inextricables dans la distribution problématique des personnes et des marchandises et dans le stockage des matériaux résultant du succès toujours croissant du Vooruit. De plus, elle a permis de recentrer la perception du “Centre des arts” et de créer un espace pour organiser un véritable accueil des spectateurs. L'objectif et l'ambition étaient de créer une structure claire et lisible pour le visiteur au rez-de-chaussée, de déplacer un certain nombre de fonctions telles que les guichets et les bureaux d'accueil et de transformer la zone d'accès étroite actuelle en une place publique sous la forme d'une place de marché couverte ou “agora”. Cet espace constitue un lien essentiel entre l'espace public et le centre culturel. Un doublement de la largeur d'accès permet d'éliminer le conflit entre le chargement et le déchargement. La transparence et la possibilité de traverser la rue, la place couverte, le hall et le jardin intérieur couvert sont les mots clés.

La réalisation totale du plan directeur a permis d'obtenir 2000 m2 de surface utile. Elle a été créée par le rechargement, l'excavation et l'extension aux parcelles voisines.

Détails techniques et utilisation du bois

Un grand soin est apporté pour assurer la durabilité du bâtiment, en termes d'utilisation des matériaux, de performance énergétique et de système de construction. Le meilleur équilibre possible entre la valeur d'isolation et l'empreinte écologique a été choisi. La laine minérale, la laine de bois, la cellulose et la mousse de verre remplacent le PUR traditionnel mais toxique sans pour autant sacrifier une coque isolante de haute qualité. Nous nous efforçons d'atteindre une valeur K inférieure à 18. La structure porteuse est principalement constituée d'une ossature solide et transversale, la menuiserie et le bardage sont en bois durable. Le magasin de bonbons fait partie du paysage urbain protégé et touche la façade latérale classée du Vooruit. Les travaux se déroulent dans le bâtiment à proximité. La façade de la confiserie sera conservée; la pente du toit côté rue du nouveau volume aura la même pente que celle de la confiserie existante et sera aussi haute que le faîte existant.

Acoustique
L'extension comprend plusieurs résidences dans lesquelles les artistes et les interprètes se réuniront pour développer de nouveaux projets. Au niveau de la rue, deux grandes résidences ont également été prévues, qui sont en contact visuel avec les environs et peuvent être utilisées comme espace de conférences ou d'expositions. Tous ces espaces nécessitent des besoins acoustiques spécifiques. Côté rue, cela a été réalisé en doublant la façade. La structure en bois en CLT a été apportée à l'intérieur pour créer un espace entre la rue et les résidences. Cet espace entre l'ancienne façade et le nouveau magasin de bonbons sert de façade climatique. Il forme un espace tampon acoustique et thermique entre la rue et le bâtiment et sera doté de murs verts verticaux. Ceux-ci purifieront et humidifieront l'air extérieur avant qu'il ne soit aspiré dans les résidences. Tous les murs communs ont été doublés pour limiter les nuisances pour les voisins et la cavité a été isolée avec du liège. Les sols intérieurs ont été renforcés avec une chape pour éviter les vibrations. Dans plusieurs pièces comme le studio de danse et la réception, des dalles composites en laine de bois ont été utilisées comme finition de plafond pour assurer un meilleur confort acoustique.

Sécurité incendie
Les panneaux CLT et laminés sont certifiés RF 60 min. Des portes intérieures en bois ont été installées aux endroits nécessaires avec un certificat de placement comme porte coupe-feu.

Structure (utilisation optimale du matériel)
Toute l'extension a été construite à partir d'une structure en bois massif CLT autour d'un noyau en béton préfabriqué contenant l'ascenseur et les escaliers. La partie en béton et la structure CLT ont été livrées préfabriquées au chantier. Cette méthode de construction représente un énorme gain de temps sur le site, ce qui est bien sûr important pour réduire les nuisances dans un environnement dense comme un centre ville.

Bioclimatisme

Dans les phases de construction et de finition des ossatures, l'objectif était de maximiser l'utilisation de matériaux respectueux de l'environnement.

Les matériaux suivants ont été utilisés dans le bâtiment :
– isolation en liège (isolation entre les murs communs existants et les panneaux CLT)
– granulat de mousse de verre (isolation du sol en contact avec le sol ouvert)
– laine de bois (isolation des toits inclinés)
– panneau de fibres (abri)- sol en caoutchouc (revêtement de sol des résidences)
– menuiserie en bois (mélèze) fenêtre à faible consommation d'énergie
– bardage en bois (mélèze)
– dalles composites heraklith finition acoustique des plafonds
– murs intérieurs finis avec des plaques de plâtre
– les panneaux CLT ont été finis avec une huile blanche naturelle à l'intérieur.
– finition intérieure avec, entre autres, un panneau à trois couches en bois FSC
– plancher de la terrasse en bois (robinier)

Les principes de conception ont été expliqués précédemment. Nous considérons la façade climatique comme une préparation à une bonne qualité de l'air intérieur, la réutilisation de la façade existante, la réutilisation des caves existantes comme collecteurs d'eau de pluie.

Fonctions spatiales du bâtiment

Le nouveau magasin de bonbons et le premier étage du bâtiment principal seront agrandis pour servir de plateforme de résidence où les artistes et le public pourront se rencontrer. Les résidences ou les studios sont des lieux de travail ou des ateliers qui peuvent être aménagés par les artistes en fonction de leurs besoins. Au dernier étage, il y a plusieurs loges avec des infrastructures sanitaires pour les artistes programmés dans la salle de bal. Le plan prévoit un niveau souterrain supplémentaire qui se connecte au niveau 3 de l'installation. C'est là que se trouvent la grande réserve du théâtre et les loges du personnel. Le sous-sol existant, niveau 3, sera largement réorganisé en fonction du stockage des ordures, du service de maintenance et de la connexion à l'ascenseur à marchandises existant. Le rez-de-chaussée aura un rapport direct avec le sentier et pourra être accessible de manière autonome si nécessaire. Tous les étages sont reliés au bâtiment existant du Vooruit, ceci dans un souci d'accessibilité intégrale et de caractère public. Le toit au-dessus de la résidence 2 sera conçu comme une terrasse pour les artistes et les employés. Tous les étages seront reliés à un grand monte-charge pour garantir la fluidité des techniques théâtrales. L'objectif est de créer un bâtiment polyvalent, robuste et nécessitant peu d'entretien, qui sera divisé en zones de studios pouvant être remplies en alternance grâce à la position centrale de l'ascenseur et des escaliers. La façade existante sera restaurée ultérieurement.

Matériau et économie circulaire

Conscients du fait que chaque bâtiment est limité, on réfléchit déjà à la manière dont les futurs flux de déchets peuvent conduire à une réutilisation ou à un recyclage durable. C'est pourquoi tous les joints sont boulonnés ou vissés ensemble et tous les composants peuvent être soigneusement démontés, de la dalle de moquette à la structure de support. Il va sans dire qu'aucun produit potentiellement toxique n'a été utilisé, que ce soit dans les couches de finition ou dans les matériaux eux-mêmes. Dans la mesure du possible, des matières premières d'origine régénératrice telles que le bois portant le label FSC ont été utilisées. Les menuiseries intérieures et extérieures et les meubles fixes étaient fabriqués à partir de bois européen certifié. Divers matériaux sont certifiés “cradle to cradle”, comme les tapis. La laine minérale, les panneaux de fibres de gypse, les panneaux de silicate peuvent être recyclés à 100 % en matières premières à part entière. Le “Cradle to Cradle” implique la réutilisation et la réversibilité de toutes les interventions sans causer de nuisance (ou minimale) à notre environnement de vie. L'utilisation de matériaux et d'énergie provenant de sources (naturelles) régénératives et le produit final doivent aboutir à un bilan positif pour l'utilisateur et l'environnement.

Comment participer?

Pour le 31.05.2020 à 23h59 au plus tard, un dossier complet doit parvenir aux organisateurs sous forme d’un envoi par Wetransfer à l'adresse e-mail info@bois.be. Les documents nécessaires pour participer aux Belgian Timber Construction Awards 2020 sont :

Les étapes décrites ci-dessous doivent être suivies pour chaque projet individuel soumis. En d'autres termes, un jeu de documents distincts doit être remis pour chaque projet soumis.

L’envoi doit contenir les documents suivants :
1. La fiche projet dûment complétée
2. Les plans et sections (voir détails dans le règlement)
3. Les photos de la réalisation (voir détails dans le règlement)
4. Facultatif : des informations complémentaires (voir détails dans le règlement)

COVID-19
(Mise à jour du 18.05.2020)

En raison de la pandémie actuelle, plusieurs projets n’ont pu faire l’objet d’une réception provisoire. Les organisateurs des BTCA ont dès lors décidé de repousser la date de réception provisoire des pro-jets soumis de deux mois, au 31.07.2020. Le document de réception provisoire signé ainsi que d’éven-tuelles photos complémentaires devront impérativement être transmis pour finaliser la candidature.