Catégorie BâtimentMultiRésidentiel

Lieu
Bruxelles
Client
LivingStones cvba
Architecte
Cristian Crisan + Gaël Cernocky
(collectif d'architectes La Verte Voie)
Bureau d’études en stabilité
Gamaco, MC-carré
Bureau d’études en énergie
Ismaël Daoud
Entreprise générale
MIKA & ART sprl
Surface bâtie
305 m², 88 MCT
Surface habitable
1263 m²
Date de réception
2019
Utilisation du bois
Structure/Stabilité
Isolation thermique et acoustique
Parachèvements intérieurs et extérieurs
Correction acoustique
Documents
[PDF] 2_1Prix_HABGP4_Plans

MUG-CASAVIVA
[1er prix]

Crédits photographiques : David Jorge & La Verte Voie (1–11), Crisan+Cernocky & La Verte Voie (12–14)

Architecture et implantation

Situé au cœur de Bruxelles, ce projet d'éco-rénovation transforme un ancien bâtiment de bureaux en un immeuble à appartements.

Les 12 logements crées sont gérés par une agence immobilière sociale. De taille variable (studio jusque 3 chambres), ils sont organisés en un habitat groupé transgénérationnel, adapté PMR.

Un centre d'accueil et d'accompagnement occupe le rez-de-chaussée.

L'ancien interieur d'ilot opaque et lugubre est désormais ouvert et lumineux, proposant un petit jardin.

La toiture est aménagée en un potager urbain avec terrasse commune.

Avant :
– rue étroite et sombre, dédiée aux voitures
– absence de contrôle social, opacité
– ambiance misérable (trafic, violence)
– bâtiment monofonctionnel de bureaux
– enveloppe totalement obsolète
– sentiment d'insécurité, d'insalubrité
– accessibilité médiocre
– absence de végétaux


Après :
– amélioration de l'espace public et privé
PLUS DE LUMIÈRE ET TRANSPARENCE, CONVIVIALITÉ

– amélioration du fonctionnement
MIXITÉ DES FONCTIONS MIEUX ADAPTÉES

– amélioration des performances, pérennité
RÉNOVATION de L'ENVELOPPE

– amélioration des sentiments
GÉNÉROSITÉ et MATÉRIAUX SAINS

– amélioration du patrimoine bâti
RÉUTILISATION de la STRUCTURE, MISE EN VALEUR

– amélioration la visibilité et l'accessibilité
PARTICIPATION à l'ESPACE PUBLIC + MOBILITÉ DOUCE

– amélioration du végétal
JARDIN + TOITURE POTAGER + MATÉRIAUX NATURELS

Les bureaux, ses surfaces de parking et entrepôts ont été transformés en :
– 1150 m² logements et les parties communes
– 219 m² espace centre de services d'accompagnement
– 193 m² terrasses et balcons, dont un potager
– 135 m² surface au sol rendus perméables (cour et jardin)

Détails techniques et utilisation du bois

Acoustique
– remplissage acoustique en cellulose en vrac (dans l'épaisseur des planchers techniques) et utilisation de matelas en laine de bois (cloisons et plafonds)
– correction acoustique des pièces d'habitation par l'usage des panneaux de liège apparent à surface structurée
– correction acoustique des surfaces extérieures par l'usage du bardage brut ajourée (surfaces structurées + nervures verticales creuses comme pièges acoustiques)

Sécurité incendie
Surdimensionnement des sections structurelles de bois pour assurer R60
Utilisation des panneaux à base de fibres de cellulose et plâtre issu de gypse naturel (Fermacell) pour compartimentation EI60

Structure (utilisation optimale du matériau)
Utilisation systématique du bois comme alternative structurelle à l'acier et au béton.
– renfort de la structure primaire des planchers par l'augmentation des sections en bois
– nouvelle structure primaire de plancher en LC, gîtage comme structure secondaire
– colonne en bois massif (chêne)
– nouveau volume en ossature bois
– cloisons acoustiques autoportantes de compartimentation EI60 en ossature croisée-alternée
– charpente en bois pour l’auvent-support des panneaux PPV, y compris suspentes pour le plan de travail

Performance énergétique
• Performance passive
– cellulose insufflée en façade arrière (28cm), toiture (30->40cm), planchers (9cm)
– fibres de bois comprimées (panneaux pare-pluie)
– fibres de bois en panneaux (ETICS 16cm)
– liège en panneaux apparents comme isolation par l'intérieur (16cm)
– liège en panneaux apparents comme isolation par l'extérieur (16cm)
– liège en panneaux comme isolation contre sol (16cm)
– panneaux en fibres de chanvre

• Performance active
Systèmes techniques conçus pour un confort maximal tout en permettant la plus grande sobriété énergétique.
– ventilation commune double flux avec récupération de chaleur
– pompe à chaleur pour le chauffage
– production ECS par boiler thermodynamiques.
Les appareils sont alimentés par l'installation photovoltaïque en toiture.
Le projet n'émet donc aucun polluant en ville et tend vers un bâtiment NZEB.

Bioclimatisme

L'ensemble de la rénovation est basé sur la réutilisation de l'existant et l'éco-construction. Des solutions créatives et originales sont utilisées afin de maintenir un coût de rénovation raisonnable : l'enveloppe est travaillée dans un souci de simplification géométrique et d'uniformisation des techniques et matériaux.

L'éco-rénovation “zéro-polyuréthane” emploie des ressources renouvelables (cellulose, bois, liège, chanvre,…) ainsi que des produits écologiques (peintures, huiles,...). Le bâtiment fait état d'un maximum de lumière naturelle grâces à de généreuses baies.

Le confort est atteint en combinant :
– l'enveloppe isolée, étanche à l'air mais perspirante,
– l'inertie thermique par l’apport de planchers lourds sur les planchers conservés
– un système de chauffage à double distribution (base sur air et appoint par radiateurs).
Les ressources naturelles (soleil, air, pluie et terre) sont exploitées par l'intermédiaire de panneaux photovoltaïques, d'une ventilation double flux, des PAC situées en sous-sol et d'une batterie de citernes pour la récupération des eaux de pluie.

Fonctions spatiales du bâtiment

L'intervention au rez-de-chaussée rend visible une nouvelle présence, conviviale
intéressante, dans cette rue caractérisée par des rez-de-chaussée opaques, sans intérêt public.

Fonction publique
L'espace porche, à la fois public et privé, est capable de porter des fonctions qui se modifient en fonction des moments de la journée. Il apporte de l'animation et de la vie au sein du voisinage immédiat.

Contrôle social
Les fonctions au rez-de-chaussée sont mises en relation avec la rue et entre elles.
Les locaux fonctionnent ainsi comme vitrine vivante de l'activité humaine, facilitant et encourageant le contrôle social et communautaire.

Mobilité
La mobilité douce est encouragée par la création de places de stationnement vélo, autant au rez-de-chaussée et aux étages.

Plus de lumière
La lumière est utilisée comme outil pour lutter contre la promiscuité : des grandes baies vitrées éclairent les espaces communs de circulation et les transforment en espaces sereins d'activité humaine, chaleureux et conviviaux.

Transparence
La lumière s'invite ainsi à travers la transparence au rez-de-chaussée. L'ouverture à l'arrière offre une nouvelle perspective à la rue : un fond verdoyant et son soleil de l'après midi, entièrement dédié aux piétons.

Matériau et économie circulaire

À chaque endroit les matériaux sont employés pour leurs qualités intrinsèques, adaptées aux besoins spécifiques de chaque utilisation.

Neuf ou réutilisé, ceux-ci ont fait l'objet d'une réflexion d’adéquation basée sur plusieurs critères :
– Adaptation technique à l’usage
– Respect de l'environnement
– Prix
– Impact social (amont et aval)
– Qualités philosophiques et psychologiques
– Évolutivité dans le temps

Les matières proposées sont saines et sincères, avec un minimum d’usinage et de transformation.

Ceci permet la réparation et/ou le remplacement facile, ainsi que le recyclage et/ou la réutilisation en fin de cycle de vie.

C'est également une façon simple et très efficace d'avoir le minimum possible de produits polluants.
– récupération de la structure existante des planchers et de la toiture
– éléments structuraux en bois de provenances locales
– bardage en mélèze local, brut de sciage
– usage intensif de la cellulose en vrac
– récupération des chutes de sciage des panneaux en liège comme "pâte" de colmatage
– réutilisation sur places des briquaillons (limiter les évacuations)

Comment participer?

Pour le 31.05.2020 à 23h59 au plus tard, un dossier complet doit parvenir aux organisateurs sous forme d’un envoi par Wetransfer à l'adresse e-mail info@bois.be. Les documents nécessaires pour participer aux Belgian Timber Construction Awards 2020 sont :

Les étapes décrites ci-dessous doivent être suivies pour chaque projet individuel soumis. En d'autres termes, un jeu de documents distincts doit être remis pour chaque projet soumis.

L’envoi doit contenir les documents suivants :
1. La fiche projet dûment complétée
2. Les plans et sections (voir détails dans le règlement)
3. Les photos de la réalisation (voir détails dans le règlement)
4. Facultatif : des informations complémentaires (voir détails dans le règlement)

COVID-19
(Mise à jour du 18.05.2020)

En raison de la pandémie actuelle, plusieurs projets n’ont pu faire l’objet d’une réception provisoire. Les organisateurs des BTCA ont dès lors décidé de repousser la date de réception provisoire des pro-jets soumis de deux mois, au 31.07.2020. Le document de réception provisoire signé ainsi que d’éven-tuelles photos complémentaires devront impérativement être transmis pour finaliser la candidature.